Sélectionner une page

Je dispose de 2 jours de congé en ce début de mois de juin que je compte bien passer à pêcher. Je choisi la région alsacienne pour son climat, sa nourriture… heu en fait non je la choisi parce qu’il y a du fish et que la proximité me permet de m’organiser une session sur un jour et demi. L’idée est la suivante couvrir toute l’amplitude horaire en étant le plus efficace possible. Il est très usant surtout lorsque l’on pratique un métier physique de tenir une journée de juin en pêchant de l’aube au crépuscule avec des leurres sélectifs. Or je sais par expérience que les créneaux d’activité peuvent être très courts surtout en cette période. Quand on ne connait pas un lac et l’humeur de ses poissons il est nécessaire de ne rien laisser au hasard. On a prit l’habitude avec Michel de partager nos infos et je dispose déjà d’une bonne bathy pour élaborer des plans et m’aider dans mes choix.

Mais comme souvent ça ne se passe pas comme prévu, retardé par des formalités administratives liées à l’accessibilité du plan d’eau, je perds un temps précieux et il faut bien l’admettre un peu de patience également ! Mon obstination aura finalement gain de cause et j’accède enfin à la mise à l’eau en milieu de journée.  J’ai choisi de partager cette session avec un pote. Il va devoir mettre la pêche de coté pendant quelques temps pour des raisons professionnelles et j’ai à cœur de lui faire passer un bon moment avant qu’il ne soit dans le dur, et pourquoi pas faire en sorte qu’il batte son record pike !  Le soleil cogne méchamment et je mets à l’eau pour la 1ère fois sur ce spot. Greg me rejoint sur place et la pêche peut commencer.

13461347_10207732834293420_1013668404_o

On fait tourner les leurres et on bouge pas mal, histoire de trouver rapidement des pistes. Les premières touches arrivent en fin d’après midi et les premiers poissons avec. On fini par définir une zone intéressante ou l’on décide d’y faire le coup du soir. J’y perdrai le premier poisson sympa juste devant l’épuisette ! Dommage, mais je reste confiant pour demain. On attaquera par là aux aurores !

13410487_10207732832893385_1988411066_o

Une courte nuit sous les étoiles bercés par la cacophonique sérénade des amphibiens et il est déjà temps de se lever, le crépitement du réchaud nous sort rapidement de notre léthargie nocturne. L’aube se lève, nous sommes en poste. A peine 10 lancés et je suis déjà attelé, le fish me colle quelques rushs jouissifs avant que Greg ne le sécurise. 95cm pour ce pike bien fat qui à totalement coffré mon ripple 20cm.

IMG_1092

On est très vite conforté dans nos choix lorsque c’est au tour de Greg d’être en prise avec un poisson qu’il estime potentiellement correct ! Le verdict tombe à la mesure : 91cm record égalé !

13445991_10207732832093365_889656198_o

13441740_10207732831293345_427806531_o

On pêche depuis 30min seulement  et on se dit qu’il y a vraiment un truc à faire aujourd’hui. Malheureusement la taille moyenne des poissons capturés sur la zone diminue peu à peu et au bout de 2h à poncer l’endroit je commence à réfléchir à un autre plan. Encore quelques 80+ et on file !

13446089_10207732830893335_1204391895_o

Le soleil commence à chauffer, les premiers boats font leurs entrées sur le plan d’eau. Je décide alors de partir explorer une fosse au Esox toy. Il n’y aura sans doute pas des masses de poissons à faire mais il faut savoir ce que l’on veut… Le karbon  ne dansera pas longtemps avant qu’il ne déclenche la touche tant attendue ! Hélas le poisson ne se piquera pas. Ce sera la seule et unique touche sur le spot. Plus que les traces sur le toy, le caractère unique de la touche me conduit à penser que c’était bien ce que l’on cherchait… La fin de la dérive nous emmène petit à petit dans des eaux intermédiaires, les silures font alors leur apparition. Greg va lutter 45min avec un joli golgoth qui dépasse allègrement les 2 mètres mais que l’on ne hissera pas à bord. Cela marque la fin de la session, les quelques lancés sur la 1ère zone ne changeront pas grand-chose et on fini cette sortie avec 22 poissons au bateau pour 18 brocs. Un très bon moment de partagé avec Greg qui peut maintenant retourner à ses contraintes le cœur léger !

Dans mon prochain papier sur le blog je reviendrai sur ma pêche de début de saison dans les lacs vosgiens. De jolis poissons sont à suivre mais en attendant place aux copains ! Ils ont eux aussi de bien belles histoires à vous raconter ne les manquez surtout pas ! A très bientôt.

IMG_1096

Maxime FLAGEOLLET