Sélectionner une page

Cette année je débute ma saison de guidage sur le lac Léman en toute fin de mois de février et je suis complet jusque la fermeture du 31 mars. Autant dire que j’attends beaucoup de la météo car c’est elle qui va conditionner la ,pêche en cette période. Les années précédentes ont toujours été un succès, c’est à cette période que j’ai développer mes Esox Toys et les side Hooking, c’est à cette période que j’ai capturé mon premier 130+… J’ai donc cette année décider d’offrir à mes clients la possibilité de tenter leur chance en hiver.
Première prise de contact avec le lac en février, je suis véritablement heureux de le retrouver… L’eau est basse, moins 60cm, comme toutes les années en cette période, mais elle va encore descendre car 2016 est une année bissextile et le lac devrait encore perdre 20 à 40cm… les mises à l’eau sauvages sont impraticable et seules sont possibles celles dans les ports. La température de l’eau est à 6° et elle est très claire, on voit son leurre dans 10M de fond…
Je suis seul sur l’eau, c’est une sensation d’espace infini, pas de bateau, pas de bruit, de l’eau à perte de vue, les berges sont noyées dans la brume, et le soleil vient réchauffer mon corps caché sous des couches de vêtements. Je sonde, je guette la présence de grands brochets, je cherche les profondeurs adéquate pour commencer à pêcher et tenter quelques stratégies pour leurrer ma première poutre de 2016.
Je trouve quelques poissons posés sur le fond, il n’y a que tres peu de nourriture en cette période et mes leurres devraient faire le taf… je sors les cannes de leur rangement et je monte deux leurres, un Esox Toy Karamel et un AT Minnow.

IMG_20160206_162520[1]

Le Toy me permettra de pêcher dans la couche d’eau et de toucher les poissons actifs ou nageant et le swim me permettra de pêcher près du fond pour tenter les poissons amorphes.
Première touche de l’année et le poisson semble solide mais peu combatif, en effet il mesure tout juste 100 cm, ce sera mon premier métré de la saison et même si ce n’est pas un bœuf, il compte tout de même et je suis content, mon approche à payée!

DSC_0095live streaming film Get Out 2017

Je suis donc paré pour la nouvelle saison, les premiers clients arrivent demain et j’ai hâte de commencer!
Les 10 jours qui suivent la météo est capricieuse, orages de neige, de pluie , de grêle, du vent et très peu de soleil pour nous réchauffer mais surtout pour permettre aux poissons de se mettre en activité. Du coup la pêche est rude, nous sommes caché derrière des tonnes de textiles et les gestes sont lents, je bois deux litres de café par jour, rester derrière sa console sans bouger dans ces conditions est un défi…
Mais les poissons sont relativement actifs malgré le manque de luminosité et les touches sont assez abondantes pour la saison, 5, 6 touches par jour voire plus selon la taille des leurres employée.
La stratégie reste la même, sonder pour trouver un peu de féras et ensuite affiner pour loger les brochets. Ne cherchez pas les perches, elles dorment par 45M de fond!
En début de saison il faut lancer très loin pour que les leurres nagent longtemps et couvrent un maximum de terrain, mes clients sont presque tout le temps des personnes qui n’emploient pas le casting, donc avant la pêche c’est formation casting et j’avoue qu’avec l’expérience des années passées à enseigner la pêche en casting, j’ai des petites astuces qui permettent rapidement à mes clients de lancer à 45M et 55M deux heures plus tard. Mes cannes Meter Over sont d’excellentes lanceuses et simplifient l’apprentissage car elles sont très légères et très faciles à charger pour lancer des leurres même de grandes tailles. Du coup les clients pêchent de façon efficace et rentre du poisson en suivant mes recommandations.
Angélo et son 106…
BROCHET 106CM
Pascal et un 90+
DSC_0023
Robin avec un 90+
DSC_0049
Robin avec un autre 90+
DSC_0014
Dylan et son 100 tout pile!
DSC_0130
Kévin avec un 90++
DSC_0091
De nouveau Kévin avec un 100 tout pile…
DSC_0116
De nouveau Kévin avec un 116 cette fois!
DSC_0060
Au milieu de tous ces jolis poissons il y aura aussi des 80+ en bonne quantité, il fait froid mais ça pêche, les conditions sont rudes mais les poissons répondent présents pour le plus grand bonheur de mes clients…

Vous aussi venez vivre l’expérience, il me reste de la place pour le mois de mai qui cette année sera certainement un très bon mois car les poissons sont en retard pour le fraye et donc resteront longtemps sur les plateaux à se faire bronzer, encore faut il savoir quels plateaux car tous ne sont pas des lieux de rendez vous pour femelles en attente de migration pélagique.