Sélectionner une page

Le brochet étant fermé dans ma région, je prépare mon matériel et je lis mes notes en faisant toujours le même constat : De fin juin à fin août c’est là que je fais le plus de métrés au cours de ces 3 dernières saisons.  Sauf canicule persistante, c’est ici que je sors mon épingle du jeu et je n’ai pourtant pas de « vacances pêche » prévue durant ces périodes là. Je me contente de faire des coups du matin ou du soir en sortant de mon boulot et je garde les semaines « pêche » pour affronter les grands lacs.

3

Sans détenir la vérité absolue, je peux dire ceci sur mes pêches estivales:
1) Une pression de pêche bien plus basse qu’à l’accoutumer.
Depuis le 01 mai, les lacs sont assaillis et les brochets en voient de toutes les couleurs, entre la démotivation pour les uns, les vacances familiales pour les autres et enfin ceux qui pensent que quand le soleil est au zénith on ne peut plus rien prendre et bien je me retrouve souvent seul à 13h sur mes darses favorites et j’ai tout loisir de passer en revue les spots du moment.

2) Des sorties ciblées sur des météos stables.
Je ne sors pas tous les jours et avec l’expérience, je cible mieux les périodes potentiellement meilleures. La seconde semaine de grosse chaleur est supérieure en rendement dès le commencement de l’été. (Comme s’il fallait un temps d’adaptation aux géants)
Les 3/4j après un orage estival, quand l’eau est oxygénée au taquet et que les températures redeviennent respirables créant ainsi de véritables boulimies chez les brochets. Là encore je n’y vais pas dès le lendemain de l’orage car j’ai constaté que c’est quelques jours après que le gros pic d’alimentation arrive, surtout si c’est les températures ne remontent pas.

2

3) Des temps de digestion très court.
Cela tombe sous le sens mais quand l’eau passe 20 degrés, (en surface et toujours d’après mes notes, la température réelle sous 5m/6/7/8/9mètres  est inférieure à 20 degrés mais ça reste une sorte de « seuil thermique » où j’ai constaté que les prises des métrés sont plus hautes qu’en mai/juin/sept.oct )  les brochets peuvent enchainer les phases de chasse/digestion/repos et statistiquement on a plus de chances de croiser un brochet Géant pendant cette période plutôt qu’en plein cœur de l’hiver quand l’eau est à 5 degrés et qu’il faut plusieurs jours pour digérer un gardon

1

 

Au niveau des leurres, l’un d’entre eux sort du lot : L’esox toy 30cm avec une préférence pour le coloris PIKE (vert) Ci dessous, on peut constater les nombreuses sangsues dans la gueule du brochet, c’est souvent le cas lors de mes prises avec ce leurre durant les mois les plus chauds et même si on ne peut jamais  être affirmatif à 100%, je pense sincèrement que tous ces brochets géants ne sont pas en phase d’alimentation soutenue et mes piètres résultats avec des leurres traditionnels peuvent le confirmer. Je déclenche des touches brutales, les gros brochets gobent véritablement les tubes et cet Esox toy 30cm semble bien petit dans une telle gueule !

<img class="wp-image-2799 size-large aligncenter" src="http://www.trophy-pike-solutions viagra generique france.com/wp-content/uploads/2016/04/5-1024×768.jpg » alt= »5″ width= »1024″ height= »768″ srcset= »http://www.trophy-pike-solutions.com/wp-content/uploads/2016/04/5-1024×768.jpg 1024w, http://www.trophy-pike-solutions.com/wp-content/uploads/2016/04/5-300×225.jpg 300w, http://www.trophy-pike-solutions.com/wp-content/uploads/2016/04/5-768×576.jpg 768w, http://www.trophy-pike-solutions.com/wp-content/uploads/2016/04/5-510×383.jpg 510w, http://www.trophy-pike-solutions.com/wp-content/uploads/2016/04/5-1080×810.jpg 1080w » sizes= »(max-width: 1024px) 100vw, 1024px » />Short & claquette sur le bateau , des photos de couché de soleil à couper le souffle et quelques jolis brochets au programme, je ne sais pas ce que vous ferez cet été mais moi j’irai traquer mes compagnons de jeu préférés soyez en sur !

@ très vite les PIKERS !!!

Michel Ernwein