Sélectionner une page

Avant toutes choses, je souhaite à tous les lecteurs de TPS et tous mes amis, une excellente année 2016 et qu’elle soit remplie de gros fish!

retour sur le début d’automne. Nous sommes fin septembre, je viens de finir ma saison de taff, ce qui veut dire que je vais avoir plus de temps à passer sur l’eau afin de comprendre le comportement des poissons (leurs déplacements, leurs zones de tenue, leurs heures d’activité etc etc)! les premiers jours sont difficiles, je trouve une concentration énorme de poissons fourrage où perches, brèmes, ablettes sont regroupés sur une petite superficie, mais les touches sont rares! j’arrive tout de même à monter quelques brochets au bateau mais rien ne dépasse les 80 cm! est ce dû à une trop forte concentration de bouffe? je ne sais pas, mais je pense que ça doit y jouer.

De ce fait, je décide de changer totalement de poste et d’aller explorer d’autres parties du lac pour les jours suivants! je check plusieurs postes où la présence de boules de poissons se font trahir par mon Onix 10 SI! ce ne sont quasi exclusivement que des perches qui comme chaque année à cette époque commencent à se rassembler en grosses boules!

je commence à pêcher chaque poste trouvé en peignant les bordures! j’enregistre quelques brochets, mais comme précédemment, ceux ci atteignent difficilement les 80cm et tournent plus aux alentours des 60/70cm! je ne dénigre pas ces petits brochets qui me font plaisir car ce sont eux la future génération de géants, ce que je veux arriver à trouver ce sont ceux qui atteignent au moins la taille des 90+!

Les premières semaines d’octobre commencent à filer et toujours pas de poissons géants montés au bateau! je décide donc du tout au tout de changer ma façon de pêcher! j’arrête de gratter les bordures et vais me mettre à poncer le large en suivant scrupuleusement la bathymétrie que j’ai réalisé au préalable! je choisis une ligne bathymétrique qui va me permettre de positionner le bateau afin qu’il la suive grâce au moteur électrique et le I Pilot Link! la dérive choisie m’emmènera parfois à plus de 200m du bord, ce qui est assez déroutant, mais en suivant cette cartographie, je sais exactement où je lance mon leurre!

Arrive les jours de pleine lune, je sais que tout peut se jouer ces jours ci pour arriver à décider un grand poisson! je choisis un poste où je trouve des perches situées entre 10 et 15 mètres d’eau sur une cassure et celles ci sont la plupart plaquées sur le fond avec parfois quelques unes qui remontent jusque 5 mètres sous la surface! je choisis donc de placer le bateau derrière elles et de gratter le fond en traction sur les 2 premiers tiers du lancé et je finis le dernier tiers par une récupération linéaire lente jusqu’au bateau! pour ce début de pêche, je choisis 2 leurres: le Lotzilla et le Giant Ripple 20cm!

j’attaque ma dérive, 1er lancé, 2ème traction, touche! le poisson se décroche! arffffff m….de, le poisson n’avait pas l’air très gros mais c’est bon signe car cela veut dire que les brochets sont actifs! je continue la dérive, 10 minutes plus tard sur le deuxième tiers du lancé lors de la redescente du leurre je prends une touche assez sèche dans la canne! s’en suis un ferrage dans les règles, et là le poisson ne bouge quasiment pas!! ohhhh je crois que je viens de ferrer ce que je suis venu chercher! le combat est lourd mais pas violent et le poisson se contente de donner de grands coups de tête tout au long de la remontée au bateau! enfin il vient crever la surface et je vois tout de suite que ce poisson est bien plus que métré! yeeees il est dans la filoche, et je ne peux m’empêcher de pousser mon cri de joie! je me dépêche ensuite de faire tout ce qu’il s’en suit (décroche, mesure et photo) afin de rendre au plus vite sa liberté à ce fabuleux géant! sur la Maillapoutre le poisson accusera les 119.5 cm de bonheur

ce poisson, regardez le bien car on en reparlera dans un prochain article

Lors du release, le poisson nage en surface et peine à passer la première couche d’eau afin de regagner le fond! cela dure plusieurs minutes, je suis inquiet et ma hantise serait qu’il n’arrive pas à repartir! je décide de le rattraper, et après quelques manipulations, le géant arrive à retourner vers les abysses! va t-il survivre? telle est la question que je me pose! le seul moyen de le savoir serait de le reprendre un jour, je le souhaite fortement mais je suis confiant! bref!

Après ces quelques péripéties, je continue ma dérive là où je l’avais quitté! il ne faudra que quelques minutes pour que j’enregistre une autre touche! cette fois ci, lors du dernier tiers du lancé, c’est à dire en linéaire lent, mon leurre traverse une boule de perches et à mi hauteur, je me prends une violente cartouche! le poisson combat violemment en tournant autour du bateau et il n’a pas l’air vilain! le voilà emmailloté dans l’épuisette! même scénario que le précédent, tout est fait au plus vite afin de prendre un minimum de risques pour sa survie! celui ci atteindra la taille de 94 cm sur la Maillapoutre!

Je suis aux anges, ma pêche du jour est déjà réussie avec ces 2 poissons, l’un largement métré et l’autre tout proche du mètre!

Mais la journée n’est pas finie, et je ne compte pas m’arrêtais en si bon chemin car il peut encore se passer des choses. Je décide de faire de courts allers et retours sur la zone précise où j’ai fait ces 2 poissons afin de voir si d’autres grands brochets roderaient encore! mais après plusieurs lancés, plus rien ne se passe! la période d’activité est elle finie? je ne sais pas! je décide donc de reprendre la dérive que je m’étais fixé. Plusieurs mètres de dérive se passent et plus rien n’est à déplorer! je ne lâcherai rien jusqu’au bout, mais ne peux m’empêcher de penser aux 2 jolis poissons que je viens de faire! je me déconcentre légèrement sur ma pêche ce qui n’est pas bon! mais c’est sans compter sur cette touche à m’arracher la canne des mains (comme pour me rappeler à l’ordre lol)  lorsque je finissais la pêche en traction et que j’allais attaquer à remonter mon leurre en linéaire! ouffff, je viens encore de ferrer un bloc! le poisson me met de violents coups de tête dans la canne et arrive parfois sur certains rushs à me reprendre de la tresse! je finirai par gagner ce petit jeu avec lui en le mettant dans l’épuisette! INCROYABLE, je vois de suite que ce poisson est métré, et que je viens de réaliser un doublé de métrés avec un autre poisson de 90+ au milieu! après un court passage à la séance photo, la Maillapoutre m’indique 107cm pour celui ci!

Je suis lessivé à l’idée de penser ce que je viens d’accomplir sur ce lac réputé pour être très difficile! ma tête est remplie de bonheur mais il me reste un peu de temps de pêche avant la fin de journée, peu importe ce qu’il se passera, la journée est déjà gagnée pour moi!

je reprends ma dérive, et sur le lancé suivant, lors du premier tiers du lancé, c’est rependu et c’est lourd! dans ma tête, je me dis: « c’est pas vrai, je rêve », car je sais d’après le combat sans même avoir vu le poisson qu’il doit être métré! il arrive au bateau et une fois de plus, je mets un géant dans l’épuisette! le poisson est sécurisé sur la Maillapoutre et atteint la barre des 109 cm!

Tout simplement exceptionnel! cette journée magique se termine et je suis sans voie à l’idée de me dire que je viens de réaliser un triplé de métré avec un poisson de 90+ sur un lac dont je n’aurai jamais espéré faire autant de gros poissons sur une journée! mes efforts ont fini par payer, car même dans la difficulté je ne lâche jamais rien!

Maintenant, la question que je me pose est: ai-je touché du doigt quelque chose en changeant ma façon de pêcher et qui me permettrai de toucher peut être un peu plus de gros poissons? seuls les jours d’après me le diront et pour en connaitre le résultat, je vous donne rendez vous dans la deuxième partie de cette trilogie!

Sur ce, je vous laisse et vous dis à bientôt sur cette dernière image du 119.5cm prêt à rejoindre son habitat!

vlcsnap-2015-11-01-16h24m10s151

à plus

Jérôme KAÏD dit « le sorcier »