cannes leurres brochet

Une fois n’est pas coutume, mais souvent j’accueille à mon bord des Alsaciens, cette fois ci ils sont 4 et comme les 4 As ils sont 3 garçons et une fille.Firouze est une jeune femme débutante en casting et je crois même que c’est la première fois qu’elle pêche le brochet en bateau. Mon challenge est bien sûr de lui donner les bases du lancer casting et de lui permettre de capturer un joli poisson. Pour les 3 compères, Nicolas, Ludo et Yannick, le challenge est différent, il faut battre certains records vieux de quelques années…..
Pour cela nos pêcheurs viennent deux jours sur le Léman avec moi. Dès leur arrivée au chalet la discussion s’anime et je vois bien que j’ai affaire à un profil de personnes très différents, il va falloir dès le premier matin mettre toutes ces personnes au même niveau et ce le plus rapidement possible pour aller chercher les grands poissons.
Pour cela je les amène sur un plateau où actuellement les poissons sont en nombres et surtout très actifs, la moyenne des fish est petite, environ 70cl, mais il y nage quelques plus grands mais pas plus de 105cm. Dons dans le lot de petits poissons il se pourrait qu’ils fassent une poutre dès le début du séjour.
Pour commencer, c’est check du matériel, nœuds, réglages des moulins casting, montage de leurres…. puis les rudiment du casting pour Firouze qui peine à lancer à plus de 10M. Mais avec le temps elle s’améliore et commence à être pas mal et donc je passe à l’étape suivante qui est l’animation du leurre. Pour tout le monde d’ailleurs car les lancers sont bons et 1H après le début nous pouvons commencer à synchroniser les gestuelles d’animation pour essayer de leurrer quelques brochets. Et la réponse n’est pas longue à venir, quelques touches loupées et les réglages de ferrages s’ajustent et bim, les 70cm montent dans le bateau…
Firouze se paye même le luxe de ferrer sans rien dire et de combattre un beau poisson toujours sans rien dire, de peur de le perdre…. et c’est un beau poisson qui rush et prend du fil…. rapidement maitrisé avec mes conseils pour le combat et le réglage du frein, ce beau poisson accuse 93cm sur la Maillapoutre….. une photo, un bisou et remise à l’eau! Pour Firouze la mission est réussie et mon premier challenge aussi!

93CM

Pour la suite de la journée, à l’issu de ce poisson, fort de leur expérience, je les emmène sur des spots à grands poissons, mais il semble que les pics d’activité soient très courts et très sectorisé… une dérive nous rapporte quand même quelques touches mais pas intéressantes, alors je prends une canne pour essayer de trouver une animation et un patern, en 3 lancers je prends 5 touches inferrables, le 4em lancer je coffre un poisson de 70cm, mais je pense avoir trouver le patern et 30 minutes plus trad Ludo décroche un poisson relativement solide qui plie ma Baltic comme il se doit mais se décroche, et tout juste 10mn après ce même Ludo fait de nouveau contrer la Baltic mais cette fois ça ira jusque dans l’épuisette et Boum 114cm, record explosé!

114CM

La fin de journée ne donnera plus rien de gros.

Le lendemain matin, après débriefing au resto la veille, je les emmène au lever du jour sur une zone où je sais que les poissons réagissent de suite car la géographie du spot est assez particulière. Je leur explique l’animation très spéciale qu’ils devront réaliser pour déclencher les grands brochets vivant ici. Uniquement cette animation donnera des touches et il faut être extrêmement concentré pour l’effectuer correctement.
Yannick est le premier à faire une touche et nous ramène un poisson moyen qui sera décroché dans l’eau. Ludo touche un poisson assez lourd qui se décroche de suite… dommage! Puis un autre poisson pour Ludo qui cet fois fait courber la Baltic au maximum, je n’avais jamais vu ma canne pliée tant que cela, là il y a du très très lourd, pour info 4 jours auparavant j’avais croisé un brochet estimé à 140cm ++. Le combat s’engage et Ludo pompe sur ce poisson, malheureusement le grand brochet se cale derrière quelque chose et prend appuis sur cet obstacle. L’issue est fatale, le poisson se décroche….. pas de chance pour Ludo qui verra ses deux touches de géants finir par des décrochages.
Le reste de la journée ne sera qu’un longue traversée du déseert pour tous les pêcheurs du bateau, dans la nuit est rentré un stock de poisson impressionnant et nous les voyons au sondeur de 25M jusqu’en surface, durant des km de long….

Mais rendez vous est pris pour l’année prochaine et cette fois ci, avec la technique acquise lors de ce séjour de 2 jours, les convives Alsaciens seront directement dans le bain pour poutrer!