cannes leurres brochet

Aujourd’hui, je vous propose quelques explications détaillées sur les différentes touches que l’on peut rencontrer quand on anime les Esox toy et plus particulièrement le 12″. (30cm)

Afin de planter le décor, je vais déjà commencer par le spot en question:
Nous sommes sur une zone rocheuse trouvée dans 17m avec une pente douce qui va mourir dans 22m, la profondeur se stabilise sur 15 bon mètres avant de replonger dans les 25/28m viagra belgique ordonnance. Schématiquement je pêche donc une marche d’escalier taille XXL, j’utilise un sondeur Humminbird 999 et après quelques passages au Side imaging j’ai trouvé des gros blocs rocheux et deux boules de poisson fourrage. J’ai pêché la marche avec des Pulse shad et Giant ripple mais aucune touche. A noter qu’aucun écho de brochets n’apparaissaient et que, même si le spot a du potentiel, il est toujours compliqué de faire des fish au shad en général si les brocs ne sont pas actifs.

3ème lancé avec l’esox toy 12″ Lagon et comme on peut le voir sur la vidéo à 00:25 je me fais arracher la canne des mains par une frappe violente ! J’estime que je pêchais dans le dernier tiers de la colonne d’eau soit aux entre 12/17m à peu près. L’animation violente a déclenché son attaque et on constate parfaitement ce qui se passe à la touche sur de tels leurres grâce aux conditions climatiques vraiment superbes pour tuber! Pas de vent & eau très calme + poisson dingue = vidéo de bonne qualité.

Deuxième scénario:
Quelques heures plus tard, nous prenons le spot par le travers en pêchant un poil plus haut. J’attaque au tube cette fois ci d’entrée dans la première couche d’eau (1/3) , j’ai activé le mode ralenti sur la vidéo à 01:52 afin que vous puissiez voir parfaitement ce qui se produit.
Après l’ animation, je laisse un ventre dans la tresse afin de ne pas brider les ondulations du tube qui repart vers les profondeurs et là, un bec prend le tube !! Le tresse se tend tranquillement et c’est exactement à ce moment précis qu’il faut ferrer au risque de voir une touche non validée dans 90% des cas ! En effet, le bec comprend que ce n’est pas une proie animale et il a la capacité d’éjecter très rapidement tout ce qui ne correspond pas à son régime alimentaire. Comme vous le constatez, je suis en ferrage réflexe et y’a pas besoin de cogiter, on tire en arrière fortement afin de faire rentrer les triples! Le fish est pendu et vu sa petite taille, un décrochage dans l’eau est obligatoire pour ne pas le blesser.

Voilà pourquoi la pêche au tube est passionnante, on constate ici que Maitre Esox a plus d’un tour dans son sac pour déjouer nos pièges et qu’il faut un minimum d’expérience pour bien appréhender cette technique.
Vu le nombre de touches qu’on déclenche avec ce genre de leurres, je peux vous garantir qu’une fois que vous aurez pris 20 000 volts suite à un arrachage de canne par un brochet furieux avec vos Esox toy, vous en deviendrez complètement addict !!
Même si un leurre ne peut pas convenir à 100% des conditions de pêche, les tubes sont devenus pour moi un complément incontournable dans la traque des Géants d’eau douce.

Michel Ernwein